Le Bonheur de vivre par Henri Matisse

Le Bonheur de vivre est un tableau d’Henri Matisse réalisé à Paris en 1905-1906. Cette huile sur toile de 174 × 238,1 cm est exposée à la fondation Barnes, près de Philadelphie.

Dans cette oeuvre Matisse fait l’éloge de plaisirs simples, intimement liés à l’art.

Dans un paysage idéalisé, évoquant tant l’Age d’or de l’Antiquité que les « pastorales » du 18e siècle, hommes et femmes dénudés se prélassent et s’embrassent au sein d’une nature idyllique ; certains jouent de la musique ; d’autres forment une ronde de danseurs. L’art, incarné par la musique et la danse, est ainsi évoqué comme la clé de voûte de la plénitude. 

bonheur

Répondant plastiquement à ce thème, Matisse met en place un style très singulier. L’harmonie et la douceur de vivre sont rendues sensibles par le dessin cerné qui individualise les personnages et par les grandes plages colorées, posées en aplats, qui structurent le paysage. 

Les couleurs, inscrites dans l’héritage de Gauguin, sont utilisées pures et saturées. L’Or, l’orange, le rouge sont dominants. Il s’agit là de tonalités anti-illusionnistes qui rendent palpables, de manière symbolique, la vibration du vivant et l’état de béatitude. 

Les personnages du Bonheur de vivre se vouent aux allégories des arts (musique et danse) et aux plaisirs (beauté du corps et amour) de la vie, qui leur apportent, comme le titre lui-même l’indique, une joie de vivre. 

Cette toile est donc un hymne à la beauté du corps, des arts et de la couleur et nous rappelle ainsi le lien inexorable qui existe entre joie de vivre et amour des arts.

Vous aimeriez la reproduire en atelier peinture ?