A chaque couleur son énergie ! En suivant la psychologie des couleurs on peut arriver à davantage maitriser son quotidien et l’énergie qui le transporte. Selon son humeur, porter telle ou telle couleur peut nous donner la force que l’on n’avait pas en se levant. Et y croire y fait aussi beaucoup 😉

Le rouge clair :

Un rouge clair vif est aventureux. Il n’est pas vraiment soucieux de ce que pensent les autres. Le rouge clair est indépendant. C’est la couleur de votre oriflamme lorsque vous vous apprêtez à conquérir le monde (ou à porter un projet qui vous est cher).

Le violet :

Le violet est un rouge qui s’est presque transformé en bleu. Il garde un peu des deux, ce qui le rend mystérieux et ambigu. Les artistes de la Renaissance aimaient représenter des anges en plein acte de charité entre le ciel et la terre, portant des robes violettes. La couleur leur évoquait l’idée d’un « au-delà » infini qui n’était ni menaçant ni dangereux, un endroit que l’on pourrait désirer rejoindre mais qui resterait toujours hors d’atteinte.

 

Le bleu clair :

Le bleu clair est inéluctablement la couleur d’un ciel matinal limpide. Il est la couleur de l’actif. Il est téméraire, gai, prêt à avancer et à faire face à tout ce que nous avons mis de côté. Les ombres, la confusion, les doutes et les hésitations vont se cacher quand ce bleu apparaît.

Le bleu foncé :

C’est la couleur de l’ordre et de la discipline. Elle nous dit de ne pas abandonner, de chercher des réserves de résilience. Elle est déterminée et fiable. Forte plutôt que dure, courageuse plutôt qu’intense. Elle est une force qui nous accompagne, protectrice et serviable.

Le vert clair donne une nouvelle sensation naturelle du bon sens. Nous faisons appel à lui lorsque nous sommes reconnaissants plutôt qu’envieux. Nous pouvons utiliser cette couleur pour nous aider à agir lorsque nous sommes tentés d’imputer aux autres nos erreurs, ou d’avoir des doutes sur nos atouts.

Le vert foncé :

Les sphères apaisantes d’un vert plus sombre et plus gris mènent au réalisme. Ce mot a parfois des consonances fâcheuses, comme s’il était opposé à espoir, mais en fait, c’est un espoir réaliste, mature. Il nous rappelle que certains événements peuvent être difficiles, mais que le plus dur va passer et que nous pouvons nous contenter de ce que nous avons. Cette couleur nous ramène à la sobriété, à la patience et à la modération.

Extrait de la “petite psychologie des couleurs” sur psychologie.com